Ranger ses dosimètres...

Publié le par Germi

Maintenant que j'ai une ALD* le mercredi après-midi, ça fait un dosimètre supplémentaire. Donc si on comptabilise: 1 dosimètre par personne, soit 3 dosimètres, plus un dosimètre témoin, plus un dosimètre d'ambiance...en tout 5 dosimètres donc!!

Alors histoire de n'égarer personne, j'ai investi dans une petite boite à clefs Ikéa, simple et esthétique histoire de ranger tout ce beau monde comme vous pouvez le voir!

Et hop! une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place.

Ref: Ikéa, Armoire à clefs Karbo 6,99€ TTC

Publié dans Radioprotection

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Imane SEGTEN 17/04/2007 14:30

Bonjour,
je trouve que ce que vous avez fait sur votre site est très intérressant
moi je fais un stage d'ingénieur biomédical dans une clinique à lyon sur le sujet de radioprotection et j'ai quelque question à vous poser  qui me bloque dans mon sujet (sur la definission des catégories A et B , sur quoi vous vous basez ? est ce qu'il y a des textes reglementaires qui determine ce point? je sait un peu que ca un rapport avec le zonage de la salle de radiologie mais comment?
j'aimerais bien que vous me répondrai le plus vite possible
merci                                               
Dans l'attente de votre réponse

Germi 17/04/2007 15:27

Oui il y a des textes règlementaires précis. Pour être classé B, la dose efficace annuelle reçue doit être inférieure à 6 mSv et la dose équivalente annuelle inférieure à 3/10 de la dose équivalente maximale admise (dose équivalente au niveau des mains dans le domaine du radiodiagnostic vétérinaire). Dans le cas contraire le travailleur est classé A.

Philippe 11/11/2006 10:17

Quel investissement, tu es fou .... (l'armoire Ikea)
Blague à part, tu les as pris par quel intermédiaire les dosimètres, et quel est leur coût?

Germi 12/11/2006 09:35

Je me fournis auprès de l'IRSN pour deux raisons: - la première c'est que de toute façon, quel que soit le prestataire (autre que l'IRSN) les résultats de dosimètrie sont envoyés à l'IRSN, donc pourquoi prendre un intermédiaire?- la seconde est que l'IRSN a été d'une aide précieuse pour aider la profession à démontrer que nous n'étions pas des centrales nucléaires en fournissant gratuitement une étude dosimètrique de poste poussée dans certaines structures "témoins" afin que nous puissions démontrer que notre émission de rayonnement ionisant était faible et nous permettre de proposer des allègements, preuve à l'appui, quant aux normes d'origines. Il semble de donc correct de leur renvoyer l'ascenseur.Quant au tarifs, de mémoire c'est de l'ordre de 6€ par dosimètre.

yasmina 08/11/2006 23:25

5 dosimètres: en abonnement trimestriel?

Germi 09/11/2006 09:01

oui en abonnement trimestrielle, notre exposition ne justifie pas (sauf exception) une surveillance mensuelle.