Prévoyance

Publié le par Germi

Ma maladie, me fait rebondir sur un élément à mon avis essentiel pour tous les libéraux: la prévoyance.

A la différence des salariés pour lesquels tout est prévu (arrêt de travail, jours enfant malade, congés de maternité, etc...) les libéraux n'ont qu'une protection sociale ridicule! Cette situation me donne le sentiment que nous sommes passés de l'ère où les salariés n'avaient aucun droit à celui où ils ont tous les avantages, mais passons...

On ne peut pas prévoir les coups durs, et personne ne s'en occupera pour nous, il est donc nécessaire de prendre les dévant.

Dès le début de son activité il est donc indispensable de souscrire un contrat de prévoyance qui assurera une rémunération en cas de maladie, accident, invalidité, et même décès. Comme il y a tout de même une justice, ces cotisations sont déductibles en tant que charges. Donc il ne faut pas considérer cela comme une option, mais plutôt comme une obligation personnelle, histoire de ne pas se retrouver dans une situation plus que délicate en cas de pépin.

La tache devient néanmoins ardue lorsqu'il faut, avec l'assureur, déterminer les montants de ces rémunérations. Elles ne peuvent bien évidemment pas dépasser ce qu'on gagnerait en étant en pleine forme, mais d'un autre côté plus on va s'assurer une rémunération importante et plus les cotisatios seront importantes. Tout est donc une histoire de compromis et il est aussi nécessaire de revoir chaque année ces conditions en fonction des revenus perçus et de la croissance de l'activité.

Publié dans entre2vet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article