Audit de l'installation radiologique

Publié le par Germi

Je n'ai pas encore reçu mon attestation de Personne Compétente en Radioprotection (dans le domaine du radiodiagnostic vétérinaire), mais j'ai tout de même pris rendez-vous avec un organisme de contrôle agrée dans le but de faire auditer mon installation radiologique et de pouvoir effectuer concrètement l'analyse de poste, appliquer l'arrêté de zonage et établir les fiches de poste pour la médecine du travail, le but ultime étant, après plusieurs mois de procédures administratives diverses et variées de faire une demande d'autorisation de détention auprès de l'ASN.

Pour résumer, comme la plupart des confrères, j'ai un générateur radiologique (en vente libre au passage...), je l'utilise régulièrement à des fin de radiodiagnostic, mais je n'ai pas le droit de l'avoir, et ce n'est qu'à posteriori qu'on va (peut-être) me donner ce droit si j'ai bien rempli à toutes les obligations règlementaires...plutôt cocasse non?

Appareils-portatifs-1.jpg

Bref, le contrôle s'est plutôt bien passé, les mesures objectives faites avec mon générateur me permettent de confirmer ce que j'appliquais par défaut: salle classée en zone surveillée, et classement des travailleurs en catégorie B. Pièces adjacentes à la salle de radiologie, classée zone publique. Les documents demandés pour l'audit était préparés (un peu à la dernière minute je dois l'avouer...) et disponible pour le contrôleur. Il n'y a plus qu'à attendre son le rapport d'audit définitif...

Publié dans Radioprotection

Commenter cet article

YB 23/06/2007 11:45

et as tu remarqué l'incongruité Kafkaîenne des 2 modes de mesures des doses reçues:calcul annuel avec des conditions limites pour "pousser le bouchon un peu loin":cabinet ouvert 300 jours par an, en moyenne un cliché par jour; très mauvais générateur qui donne une mesure de dose par cliché de0.02mS à 50 cm...on est à 6mS /A = limitezône surveillée/ zone contrôléecalcul débit horaire sur la base d'un cliché par jour: si l'on considère 10 heures d'ouverture / jour: on est à 0.002mS/H = zone surveillée (

Germi 23/06/2007 12:35

Tu as certes raison sur le papier mais ce n'est pas l'esprit de la reglementation: les taux horaires seuil fixés tiennent compte de la durée quotidienne de travail, sinon effectivement personne ne pourrait utiliser les rayons X. Si on pousse ton raisonnement à son extrême: 1 radio par jour, de quelques centième de seconde, si tu rapporte ça à l'heure, c'est Tchernobyl!